La Mairie
Vie pratique
Associations
Monuments
Histoire
Bois - Randonnée
Stèle Bourlon Wood
F13 Falcon II et F4 Flirt II - 27 novembre 1917 
Le tank Mark IV  
Equipage d’un tank : 8 hommes



Stèle Bourlon Wood 
 
Elle a été inaugurée le 24 novembre 2012 à l’occasion du 95éme anniversaire de la bataille de Bourlon Wood. 
La plaque portée par la stèle met en avant toutes les divisions ayant combattu dans le village et son bois lors de la bataille de Cambrai. 
 
Elle se situe à l’endroit même où s’est arrêté le tank F13 Falcon II, le 27 novembre 1917, lors de la bataille de Bourlon Wood. 
Le char Marck IV, porté par la stèle, est la reproduction exacte, jusque dans ses moindres détails, d’un char de type mâle ayant participé à la bataille. 
Ce tank a été réalisé par M. Bernard DELSERT, spécialiste reconnu. 
 
 
 
F13 Falcon II et F4 Flirt II - 27 novembre 1917 
 
Le 27 novembre, la 62e division, aidée de 20 tanks, a pour objectif la partie nord du bois et le village. 
15 atteindront Bourlon et seulement 5 retourneront au point de ralliement. 
 
Un groupe de tanks emprunte la route longeant le bois pour pénétrer dans le village par la droite (le reste se dirige vers la gauche et le centre du village). 
Le char de tête, F13 Falcon II, vire sur la droite pour emprunter le chemin menant à la réserve d’eau. 
 
Il allait rejoindre la rue du Marais lorsqu’il aperçoit un blessé gisant sur sa trajectoire. Il entame une manœuvre d’évitement mais se met à glisser sur le sol marécageux détrempé par la pluie. Il termine sa course contre le muret du bassin de la réserve d’eau. Marche avant, marche arrière, poutre « unditching beam »… Rien n’y fait. 
F4 Flirt II qui suivant F13 attend sur la route, il déroule son câble de remorquage pour aider F13, mais se faisant, il casse son moteur. 
F4 et F13 sont cloués sur place. 
 
F1 apparait et tente de les aider, mais suite à un problème moteur, il doit repartir à petite vitesse vers le point de ralliement. 
De leur côté, les Allemands accentuent leur contre-offensive et les premières rafales de mitrailleuses viennent s’écraser sur F13 et F4 vers 9 heures. Les équipages des tanks se forment en compagnie de mitrailleurs mais 55 minutes plus tard, ils doivent se replier en emportant les armes devant la supériorité de l’ennemi et le manque de munitions. 
 
F13 en état de marche et F4 légèrement endommagé sont laissés à l’ennemi. 
(D’après : Ensuivant les tanks, Cambrai 20 novembre - 7 décembre de Jean Luc GIBOT et Philippe GORCZYNSKI). 
 
 
F4 et F13 : chars femelles – 16e coy bataillon F commandé par le lieutenant-colonel Frank Summers. La 16e coy était commandé par le major Arthur Mc Culloch Inglis. 
Commandant du char F4 : Eric Smithman Lennard. 
 
Le tank Mark IV  
26 tonnes ; 8,05 m de long ; 3,20 m de large ; 2,44 m de hauteur. 
Vitesse maximale : 6km/h ; largeur des chenilles 0,52m ; capacité de franchissement : 3m. 
Armement : 5 mitrailleuses ; 13 000 à 30 080 cartouches de 303. 
(Les chars mâles – reproduction portée par la stèle – étaient équipés de 2 canons et 3 mitrailleuses) 
 
 
Equipage d’un tank : 8 hommes 
Un conducteur, un chef de bord mitrailleur avant, 2 canonniers (char mâle) ou 2 mitrailleurs (char femelle), 2 mitrailleurs arrières, 2 changeurs de vitesse également pourvoyeurs en munitions. 

Stèle du Tank Bourlon Wood