La Mairie
Vie pratique
Associations
Monuments
Histoire
Bois - Randonnée
Stèle Oliver BOWEN
              Private Oliver BOWEN  
Private 227373 Monmouthshire Regiment – 29th division 

Il est né à Pentrepoeth, Llanelly, Angleterre en 1894. 
Sa mère se nommait Sarah Ann et son père Daniel Bowen travaillait dans les mines d’étain. 
 
Il avait quatre sœurs : Eliz (1888) ; Margaret (1892) ; Sarah Jane (1896) ; Oliven (1900) et deux frères : Edgar (1899) ; Ioor (1890) ;  
 
 
Il s’est engagé à Newport Mon et a servi dans le 1st Monmouthshires rattaché à la 29th division. 
 
À l’origine, Oliver BOWEN devait combattre sur le front dans la région de Masnières. Après l’anéantissement de la 40 th division, on a fait appel à des volontaires sur l’ensemble du front pour venir combattre à Bourlon et c’est ainsi qu’Oliver BOWEN s’est retrouvé dans le bois de Bourlon. 
Il est décédé le 22 novembre 1917. Probablement dans les tranchées en bordures du bois face à Fontaine-Notre-Dame. 
Il n’a pas de sépulture connue, son nom est inscrit sur les plaques du Mémorial de Louverval. 
 
Monmouthshire Regiment                              29th Division  
 
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
Le neveu d’Oliver BOWEN, Huw RODGE, venait régulièrement à Bourlon. Il se promenait dans le bois pour honorer la mémoire de son oncle. 
 
C’est ainsi qu’il a fait connaissance avec M. le Comte Pierre de FRANCQUEVILLE.  
Il lui a fait part de son souhait de poser une plaque commémorative sur un arbre. 
Le comte Pierre de FRANCQUEVILLEfit alors ériger une stèle au bord du chemin du Pont Rouge, au cœur du bois. 
 
La plaque originale, métallique, a été dérobée en avril 2007. 
L’association Mémoire et Patrimoine en refit faire une identique. 
Inaugurée lors de la cérémonie du 11 novembre 2007 par Jean Luc BOYER, maire de Bourlon et Robert CORETTE, président des Anciens Combattants de Bourlon, elle a été reposée sur la stèle le 17 novembre 2007. 
 
C'est aussi en 2007 qu'Huw Rodge fournit une photo d’Oliver BOWEN.
 
Une nouvelle plaque métallisée, représentant le soldat fut ajouté à la stèle.