La Mairie
Vie pratique
Associations
Monuments
Histoire
Bois - Randonnée
Manfred VON RICHTHOFEN 
Le Baron Rouge 






 
 
1. Janvier 1917 : Le Baron Rouge prend le commandement de l’Escadrille N°11 
Manfred von Richthofen est né en 1892 à Breslau (Silésie). Descendant des Falkenhausen par sa grand-mère, il est originaire d'une famille de noblesse campagnarde.  
A l'âge de 11 ans ses parents l'inscrivent à l'école militaire. 
En août 1914 il est officier au 1er régiment de Uhlans. 
A la fin du mois de mai 1915 : il est muté dans l'aviation, son plus cher désir. Il sert d'abord comme observateur dans le ciel de Russie puis de Belgique avec l'escadrille "Les Pigeons Voyageurs". 
Le 1er septembre 1916, Oswald Boelcke, l'invite à rejoindre son escadrille, la Jasta 2 qui opère dans le ciel de Verdun. 
Janvier 1917 : les combats se multiplient, à sa 16ème victoire, il est à la tête de tous les aviateurs de chasse encore en vie et reçoit l'Ordre "Pour Le Mérite". 
Après avoir obtenu sa dernière victoire avec la Jasta 2 le 4 janvier 1917, von Richthofen reçoit le commandement de l'Escadrille n°11 qui est stationnée à Douai. C'est aussi à ce moment qu'il décide de faire peindre son avion en rouge. Son brave Albatros D.III ainsi qu'un Halberstadt D.II, deviennent rapidement célèbres sur le front. Rejoindre la célèbre escadrille du Baron Rouge allait devenir le rêve de tous les pilotes de chasse.  
 
2. Un ennemi loyal et généreux 
Il reste un ennemi loyal et généreux quand il le peut. Un jour qu'il vole seul, il pique sur un Vickers qui photographiait les lignes allemandes. Son attaque est si foudroyante que ses occupants n'ont pas le temps de réagir. Les deux hommes parviendront néanmoins à se poser avant l'explosion de leur machine. Manfred avait suivi la chute des anglais mais à 500 mètres son moteur le lâche brutalement, il ne peut atterrir que dans des barbelés à proximité de ses victimes dans un no man's land. Après une brève discussion avec les anglais venus à sa rencontre, il apprend que les britanniques le surnomme "Le Petit Rouge", amusé, Manfred les autorise à rentrer à leur base. Ce fair-play va naturellement le rendre sympathique aux Anglais.  

 
3. A 25 ans, symbole national du courage 
A 25 ans il compte plus de 50 victoires. Pour la chasse alliée, l'objectif est désormais d'abattre Richthofen, rebaptisé "Le Diable Rouge". Toutes les escadrilles anglaises et américaines se mettent à traquer le fameux triplan.  
Manfred von Richthofen est devenu le symbole national du courage, de l'initiative, du désintéressement et de la chevalerie, noble dans ses actes et ses motivations. Après sa 48ème victoire, il est appelé à Berlin pour une tournée de propagande et surtout pour y être reçu par le Kaizer. Mais avant de s'exécuter il prend son avion et décroche 4 nouveaux succès le 29 avril. En mai, le roi de Bulgarie Ferdinand, lui décerne la Croix de la Vaillance de 1ère Classe. Au mois de juin 1917 l'as des as se voit confier la 1ère Escadre allemande, Jagdgeschwader 1. Il commande à présent quatre Escadrilles, les Jasta 4, 6, 10 et 11. Son unité est stationnée près du château de Marcke en Belgique et sera plus tard rebaptisée "Escadre Freiherr von Richthofen" en sa mémoire.
  
 
4. Le Baron rouge et la bataille de Cambrai 
En novembre 1917, il venait d’être promu Rittmeister et les quatre escadrilles du secteur furent mises sous ses ordres. 
Pendant la bataille, les avions allemands étaient basés au camp de la Buse (actuel champ de tir près de la zone industrielle de Cambrai) et sur le terrain situé entre Beauvois, Bevillers et le Jeune Bois. 
Sa 62ème victoire a lieu au-dessus du bois de Bourlon le 23 novembre 1917. 
Il abat un DH5 piloté par le Lieutenant. J.A.V. Boddy du 64ème RFC. 
Ce dernier sera seulement blessé.  
Sa 63ème victoire a lieu dans le ciel de Mœuvres le 30 novembre 1917. 
Il abat un SE5a piloté par le Capitaine. P.T. Townsend qui est tué. 

 
5. Avril 1918 : funérailles du Baron rouge 
Le 21 avril 1918, Au moment même où il remporte sa 81ème victoire, Manfred est lui même touché par plusieurs balles.  
 
C'est l'Escadrille australienne n°3 qui a organisé l'enterrement du Baron, le 22 avril à Bertangles (Somme). 
Les soldats du RFC présentent les armes pendant que passe le cercueil porté par six pilotes officiers.  
La cérémonie d'enterrement est à la fois simple et grandiose avec officiers, sous officiers et soldats en grande tenue, salves d'honneur et couronnes mortuaires portant des inscriptions comme  
" A notre valeureux et courageux ennemi "...